la bouquinerie de TAKA

Dépoussiérage de la culture et la littérature

Louise,loin du pays Isabelle Jailler

Le roman débute en 1914 ,  en Savoie .La famille Rossillon n'arrive pas à nourrir tous ses enfants,le fils ainé est à la guerre,les filles sont "placées " en ville ,à Lyon .

Louise,va partir comme bonne chez des bourgeois ,elle retrouvera à Lyon sa soeur Marysa déja placée comme cuisiniére.La patronne de Louise n'est pas aimable,froide et exigente mais Louise ne se plaint pas,elle n'est pas malheureuse selon ses critéres de fille de paysans.Elle nettoie,cuisine,repasse . Monsieur Chanaz est plus chaleureux et sympathique et il attends avec impatience le retour de ses 3 fils,tous à la guerre.Louise n'a beua n'etre qu'une payasanne,elle a des rêves,elle voulait être institutrice mais ses parenst étaient trop pauvres et ce rêve n'était pas à sa portée.

Lorsque les fils reviennent, la vie de Louise va complétement changer .Sa patronne n'accepte pas que l'ainé , décide de quitter l'entreprise familliale pour se marier avec une paysanne lorraine et planter des mirabelliers .Il a souffert de la guerre et veut exorciser ses souvenirs et sa vie,pour lui, doit se faire en Lorraine ou ses compagnons ont perdus la vie .Madame Chanaz n'accepte pas ce mariage ,une mésalliance .Un Chanaz avec une paysanne meusienne,voyez-vous cela...Les deux autres fils reviennent et Philippe,le bout-en -train de la famille tombe amoureux de Louise .Mais bien entendu , hors de question que Madame Chanaz soit au courant,la bonne et son fils;Pourtant,l'amour est le plus fort .Ce roman est vivant,on découvre la vie à la Croix-rousse ,les commerces,les différences entre commercants,bourgoisie et ouvriers .

Un trés beau roman,qui montre bien la pauvreté des paysans,leur courage et leur souci de droiture,d'honnéteté .Et on se rends bien compte,qu'à l'époque la seule richesse du paysan,c'est son courage et sa réputation

DSC04768

Posté par lechaudrondetaka à 06:35 - Terroir - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire