la bouquinerie de TAKA

Dépoussiérage de la culture et la littérature

25 septembre 2010

Individu et culture

S'il y a bien un type de personnes insupportables,ce sont les "moi-je " .Qu'est-ce-donc que les "moi-je" ?Ce sont des personnes qui ne peuvent commencer leurs phrases en insistant sur la valeur de leur avis ,"par moi ,je "et le répéte inlassablement.Ces personnes,d'ailleurs,en principe ,sont persuadées que leur opinion est la meilleure car ils pensent bien souvent que leur culture est compléte,qu'ils savent tout sur tout et bien ,déjà ils se trompent .La culture est telle un labyrinthe sans fin ,on peut avancer ,reculer mais jamais on n'arivera à une sortie,la culture est illimitée,les chemins sont variés et les directions se croisent,s'entrecroisent sans jamais aboutir .La culture nait chaque jour,une invention,un livre,un tableau,une chanson,une poésie et penser être plus cultivé que les autres est une utopie .D'ailleurs ,une petite citation de Jean  DELACOUR illustre bien ce genre de personnages :la culture,c'est comme la confiture : moins on en a ,plus on l'étale ..

Et qu'est ce que la culture ? Comment peut-on l'évaluer ? Comme unité de mesure ,on prends bien souvent le niveau d'instruction,le niveau scolaire et autres mais est-ce bien juste ? Comment évaluer la culture du cueilleur de champignons qui,au fil du temps,a amassé une foule d'informations et de connaissance sur la flore ses sous-bois? faut-il la négliger ou la comparer à la culture d'un énarque ? A choisir,perdue dans la jungle mazonnienne,je préférerais être accompagnée d'un indigéne connaissant parfaitement son environnement plutôt que par un ethologue,connaissant toutes les variétes d'animaux ,mais ne sachant pas s'adapter à cet environnement.Sa culture sera bien inutile .En fait Franscesco ALBERONI a parfaitement résumé cela dans cette citation : la véritable culture,celle qui est utile,est toujours une synthése entre le savoir accumulé et l'inlassable observation de la vie .

Mais pour observer la vie,il faut justement être en immersion totale dans la société ,pas à l'écart ,en milieu clos ,comme dans une secte, ou l'éducation à domicile . Même si l'instruction donnée est de niveau correct,voir supérieur  ,l'enfant baigné dans ce milieu n'aura qu'un champs de vision de la vie,du monde et des autres trés limité.La rencontre et les échanges avec les autres est la plus facile des maniéres de se cultiver,l'autre apporte beaucoup,de par son passé,ses origines,son milieu,ses opinions;La rencontre avec un professeur peut déclencher une véritable passion pour une matiére ,les échanges avec des amis peuvent donner lieu a des centres d'intêret différents.Et ce sont souvent ces gens là,qui se sentent supérieurs culturellement,forts de leurs savoirs mais complétement en marge de la société,ne sachant s'intégrer , se croyant différents et meilleurs que les autres .Rester et vivre en cocon fermé ,verrouille sérieusement l'objectivité et le sens critique ,les seuls modéles étant ceux qui "enferment"et qui eux-même se sentent supérieurs ou différents au point de s'exclure de la société.Et cette citation  d''Octavio PAZ illustre parfaitement ma pensée "Toute culture nait du mélange de la rencontre ,des chocs.A l'inverse ,c'est de l'isolement que meurent les civilisations ,à remettre à l'échelle familliale ou sectaire

Dans tous les cas ,la personne cultivée est nécéssairement ouverte au dialogue,puisqu'elle cherche à comprendre la pensée de l'autre ,ce qui le conduit à penser ainsi et ne condamne pas l'opinion des autres si elle est argumentée .Par contre,la personne se croyant cultivée a toujours raison,et même avec des arguments convaincants de la part d'autres interlocuteurs ne changera jamais d'avis ,elle croit savoir la vérité et pourtant c'est un juste un perroquet doté d'une bonne mémoire ,incapable de s'ouvrir aux autres et de comprendre les autres .Et un détail qui ne trompe pas :une personne cultivée ,ne faut jamais état de sa culture , ne se vante pas,et de par sa curiosité ,sera toujours à l'écoute de nouveaux sujets de conversation,sans chercher à savoir si son interlocuteur est diplomé ou non ., dites-vous que bien souvent,la personne qui vous méprise ,consciement ou insconsciemment, a toujours peur d'être pris en défaut et de par son comportement désagréable,évite d'être confronté à d'autres opinions  .Comme le dit Nicolas GOMEZ DAVILA "Est cultivé ,l'homme qui ne fait pas de la culture une profession"

Je dédie ce billet à tous ceux qui ,que soit soit dans la vie ou sur le net,se sentent supérieurs aux autres et pensent que leurs idées,leurs opinions ne peuvent être controversées et qui donnent leurs façon de vivre ,d'agir ,de penser comme l'unique voie à suivre .

Mais,pour ma part,je préfere m'en tenir à cette citation de MALATESTA " je ne fais pas grand cas de la culture de quelqu'un qui ne respecte pas la culture chez les autres "

Posté par lechaudrondetaka à 13:30 - philo - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Et bien, je dis bravo à ton analyse. J'avais déjà remarqué ton sens critique (dans le bon sens du terme, bien sûr) dans tes articles sur le Chaudron, cela se confirme ici. En plus, je l'aime beaucoup, cette analyse et je la trouve très juste. D'autant plus qu'il m'est souvent arrivé de me heurter à ce genre de personne et que, sur le moment, je ne sais pas quoi leur répondre. Alors, je me tais, et je me dis que s'il pense qu'il a raison c'est tant mieux pour lui. Ce genre de personne me laisse muette, moi la grande bavarde devant l'Eternel.

    Posté par Pascale, 25 septembre 2010 à 21:25
  • Bravo pour cette analyse un soupçon "règlement de compte" ! lol. Je sais à qui tu penses quand tu parles de ce genre de personnes. En l'occurrence, je pense que tu te trompes les concernant. J'ai suivi le malentendu de départ. Ils sont très ouverts et d'ailleurs j'ai appris avec le temps à les découvrir. Pascale aussi me semble t-il. Pour autant, tu n'as pas tort tant il existe un tas de gens dits cultivés qui puent la morgue et la suffisance. La culture est accessible par le plus grand nombre, c'est même facile de se cultiver. Là, j'ai du taf, crois-moi ! Il suffit d'être curieux, c'est tout ! Pas de quoi pavoiser ! La culture, c'est comme tu le dis si justement, c'est tout sauf un état. Ça évolue tous les jours, c'est sans fin. On ne devrait jamais dire de qq qu'il est cultivé. Je préfère dire de qq, il a une certaine culture. En revanche, l'intelligence c'est autre chose. Quelqu'un d'intelligent est d'abord à l'écoute. On peut être très cultivé et fin con (c'est ceux-là qui la ramènent partout) ou très intelligent et cultivé dans un domaine de prédilection. L'intelligent ne fera jamais valoir sa culture ou le fera avec tact en cas d'opportunité de conversation. D'ailleurs plus on grimpe dans la hiérarchie sociale, plus les gens sont humbles et discrets tant sur leur statut que sur leurs connaissances. Perso, je reconnais que parfois je me la pète mais c'est surtout parce que certains sujets m'interpellent et si ça peut servir à d'autres. Merci à toi, ce soir, j'ai appris ce que veut dire Ethologue, tu vois, ça sert aussi à ça nos échanges. Tu m'diras, ma quête permanente m'amène à passer 4 plombes sur 10 blogs les soirs de visites.... Ca, c'est juste pour me dédouaner les jours où j'peux pas. lol. Mais toi tu m'excuses tjrs et ça c'est vachement intelligent.
    Bon j'continue là...

    Posté par psy22, 26 septembre 2010 à 00:33
  • j'arrive à la fumée des cierges ...
    Promis je lirai les premiers messages dès ce soir, le matin , ma tetê fonctionne au ralenti ... hihii
    en tous les cas, compliments , il est bien agréable et on a vraiment envie de s'arrêter pour lire le contenu
    Bravo ma belle

    Posté par framboise 44, 26 septembre 2010 à 10:26
  • Taka

    t'as pas mis l'inscription à la newletter ?

    Posté par framboise 44, 26 septembre 2010 à 10:26
  • lol,framboise,j'ai encore rien fait du tout .Déjà parce que ,j'avais l'idée de faire ce blog et j'en ai parlé à DANY jeudi,qui s'est lancée à la vitesse de l'éclair pour la déco et ,en voyant ce beau blog,me suis dépéchée de le remplir un peu .Et,je n'étais pas sûre que ca pouvait intéresser mes réflexions .......
    Clo,non,ce n'est pas du tout un réglement de compte (sinon,je n'aurais pas arrété de répondre sur le post,suis tenace,mais je préfére les ignorer) C'est le fond de ma pensée sur cette façon d'élever des enfants,et je suis allée lire ,et ca conforte mon opinion.Même la façon d'imposer son idée sur ton blog en comm,le rejet d'être une fois par an jugé par inspecteur,et sans arrêt répéter le niveau lol.J'en ai rencontré d'autres des enfants de ce genre et eux-aussi,trés instruits mais alors des sauvageons ignorants toute régle de comportements .Les gamins,on leur donne nos phobies ,nos habitudes de vie et pour moi c'est essentiel qu'ils voient autre chose ,avec le regard d'autres .Là,j'ai juste utilisé la non-scolarisation comme exemple pour étayer mon idée.Perso,je ne m'intéresse peu à l'art et aux travaux manuels et je me vois mal en faire l'éloge ,suis nulle en ce domaine .La seule fois ou j'ai fait de la peinture à l'eau avec mon fils,il y en avait partout,j'avais les joues multicolores lol les autres nous apprennent beaucoup plus que ce qu'il y a dans les livres .Tiens quand je vois Caline,et bien j'ai plus appris de l'observation de PASCALE sur les chats que ce que j'en connaissais ou lu.chat alors,je ne m'y attendais pas !!!!!!!!

    Posté par taka, 26 septembre 2010 à 11:05
  • Et moi qui croyait que les moi-je étaient une race typiquement Suisse....à baffer ceux-là...moi je dis qu'on en apprend tous les jours

    Posté par Catherine, 26 septembre 2010 à 16:55
  • :)

    Vu ces premiers billets, il est certain Taka que tu es passionnée et que tu va enflammer ton auditoire.

    Bravo!!

    Posté par Dany, 26 septembre 2010 à 16:58
  • Merci,je n'en attendais pas tant.Et vous me faites douter .Est ce que je dois le présenter sur le chaudron ou pas ? je n'en avais pas l'intention nmais je ne sais plus .

    Posté par taka, 26 septembre 2010 à 19:16
  • Je te suis dans cette histoire, car toute culture est basée sur l'échange, le dialogue, l'argumentation, la discution...
    C'est marant, car quand je croise un moi-je, je cherche instinctivement la faille, j'essaye de le mettre en porte à faux avec lui même alors que j'apréci énormément les petites discutions, on aprend tant des autres
    Tient en parlant de discution, le gamin qui demande à son père "c'est quoi un monologue?" et à qui le paternel répons : "un dialogue entre ta mère et moi" tellement cliché

    Posté par Catherine, 05 octobre 2010 à 12:48

Poster un commentaire